Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 14:31

BocageSocialiste-copie-1.jpg

Baniere-grise----Edito-Brdw.jpg 

foto-FANCHON-197.jpg 

 

 

Rarement un Président de la République s’était comporté

Avec les Français d’une façon aussi effrontée

C’est dans sa nature, il ne peut pas faire autrement

Il se créait un personnage, il veut devenir important

Fait appel à l’imaginaire des gens

Pour que l’on soit avec lui indulgent

Il se présentait « petit Français au sang mêlé »

Attirant sur sa personne beaucoup d’humanité

Ah ! que son discours était fort alambiqué

Il s’exclamait : « Cette vérité je la dois aux Français ! »

C’est par ces mots que tout a basculé !

C’était un aveu qui leur plaisait

Alors qu’au fond de lui-même il pensait tout autrement

Cacher la vérité le plus intelligemment.

Les voix conservatrices il les avait déjà

Celles de la finance, n’en parlons pas

Il lui fallait acquérir la confiance  des non convertis

Il allait rallier la croyance des moins avertis

Il se lança dans un véritable plaidoyer sur le changement

Mais en s’impliquant lui-même c’était plus parlant

« J’ai changé, à cause des épreuves de la vie

J’ai changé à cause deSans titre-1Sarko cela, ou bien devant ceci,

J’ai changé, à la rencontre de celui-là et de celui-ci

De tant de personnages qui ont façonné ma vie ! »

Il s’était transformé au point de revendiquer

Les idées de gauche que celle-ci avait abandonnées !

C’était en quelque sorte une grande mystification

Prononcée avec des élans d’émotion.

Il était sublime dans ce rôle d’acteur

O combien ce discours pour le peuple était flatteur

Il préconisait la rupture avec le monde ancien

Promis, juré, j’ai changé, et ce n’est pas superficiel !

Mais une fois  élu ce ne fut plus pareil

Et les Français fort étonnés et dépourvus

S’aperçurent qu’ils l’avaient bien dans le cul.

Et, ils n’ont pas dit leur dernier mot

Lui et toute sa clique d’ostrogoths

Souvenez-vous en 2007 comme il vantait Jaurès

Blum, et tous les asservis qui de façon expresse

Avaient redressé le pays. Aujourd’hui autre jugement

C’est leur faute si la France ne va pas de l’avant

Disent Copé, Fillon et tous leurs prétendants

Trop de réformes, trop de bonheur, c’était ahurissant

Et le ministre Baroin, n’est-ce pas vraiment mesquin

Refuse l’alternance, au nom d’une Droite de droit divin

Il fallait résister au monde ouvrier, aux syndicats

Réhabiliter Pétain, s’imprégner de Barrès et de Maurras.

Qu’en  sera-t-il demain de notre Président ?

Il va se représenter en sauveur de l’Occident !

Juste ciel ! mais c’est affreux vraiment !

Qu’il soit enfin battu, serait plus décent.

Ce serait pour le peuple un grand soulagement

Une aire du  possible, pour un vrai changement.

 

 

B.S.PAPADUB.jpg

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens