Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2011 2 26 /04 /avril /2011 20:55

BocageSocialiste-copie-1.jpg

 foto-FANCHON-197.jpg

Baniere-grise----Edito-Brdw.jpg

 

 

 

 

« Le gouvernement de l’homme par l’homme, sous quelque nom qu’il se déguise, est oppression »

 

" Pierre Joseph PROUDHON "

 

 

Après avoir lu « M. LE PRESIDENT » de F-O GIESBERT, vous serez peut-être convaincu combien Sarkozy est un minable personnage de la médiocratie environnante qu’il a marqué de son sceau.

Personnage burlesque aux multiples facettes, vulgaire, calculateur, stratège hors pair dans ces combines de couloir n’aimant personne que lui-même. Il piège tout le monde amis comme ennemis avec la même audace et le même mépris. Tel qui rit avec lui est sûr de pleurer le lendemain. Il agit par foucades, désoriente ses courtisans, des pions qu’il déplace sur l’échiquier politique au gré de ses intérêts du moment. Il est omniscient, décide de tout ne se trompe jamais, lorsqu’il échoue ce n’est jamais sa faute et va même revendiquer la victoire des autres s’en étant mêlé. Il tonne, il éructe, il gueule après ses collaborateurs, il est cyniqueSans-titre-1-copie.pngSARKOZY.png et manipulateur avec ses ministres qui ne sont pour lui jamais à la hauteur et qui tremblent de peur. C’est un avocat d’affaires ne l’oublions pas, il va tout privatiser jusqu’à la République !

Ces ministres sont pour lui comme une botte de radis, il les croque avec plaisir ou les crache avec dégoût quand ils sont creux, ou pas à son goût.

Il admoneste, il humilie, il ridiculise son entourage sauf ses riches amis dont-il va tirer avantage le jour venu. Il est obsédé par le lucre et la richesse non pour les autres, mais pour lui.

 

C’est un bonimenteur, c’est un usurpateur, un homme d’état sans grandeur qui en 2007 à séduit les Français par un discours trompeur. Faut dire que l’emballage du programme était séduisant souvenez-vous : « Tous ceux qui m’ont enseigné, à moi petit Français au sang mêlé, l’amour de la France et la fierté d’être français.» On avait oublié que les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs.

 

Cet homme est maudit. On l’imagine une fois rentré dans le rang à quel lynchage il sera promis de la part de tous ses courtisans !

 

La Fontaine vient à mon secours

Dans un dernier recours

Par ces vers qui n’ont pas d’âge,

Dont on peut faire encore usage :

 

Un homme qui s’aimait sans avoir de rivaux

Passait dans son esprit pour le plus beau du monde :

Il accusait toujours les miroirs d’être faux

Vivant plus que content dans son erreur profonde.

 

 

 

 

BS.PAPADUB.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens