Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 11:51

undefined


Je sens avec inqiétude monter une certaine fébrilité, un certain espoir, chez les partisans de l'abrogation de la loi 1905. Sarko par ses déclarations au Vatican tend à encourager ces nostalgiques ( Lire en particulier l'article paru dans Ouest-France du 29-30 décembre, intitulé Laïcité : Non aux imprécateurs par Michel VIOT Prêtre catholique )

Aussi je conseille à ce prêtre la lecture d'un livre récent de F. Lenoir " Le Christ philosophe " dont voici un extrait :
 " Un grand tournant a eu lieu lorsque le christianisme est devenu religion officielle de l'Empire romain. De persécutés à cause de leur foi , ils sont venus rapidement persécuteurs au nom de la foi. Les hommes d'Eglise ont été éblouis par le succès foudroyant de leur religion et on pris goût au pouvoir..................
Bien entendu, l'inquisition a finalement été supprimée au XVIIIe siècle. Mais pourquoi ? Parce que l'institution aurait pris conscience de s'être abominablement égarée et se serait amendée ? Non. Tout simplement parce qu'elle n'avait plus les moyens de sa volonté de domination.
Parce que la séparation de l'Eglise et de l'Etat ( parfaitement comforme au message du Christ ) lui a enlevé le " bras séculier " sur lequel elle s'appuyait pour faire périr les hérétiques ......................................................

Je lui laisse le soin d'en poursuivre la lecture. C'est trés décapant. L'auteur, philosophe est Directeur du magazine Le Monde des religions.

BONNE ANNEE 2008undefined

 

B.S
Repost 0
Published by Jean Claude Marty
commenter cet article
28 décembre 2007 5 28 /12 /décembre /2007 11:25

undefined


Il faudra s' y habituer, notre Président pratique le mélange des genres. Souvenez-vous du petit Louis " Bonne chance mon papa ! " Depuis tout a été mis sur la place publique : ses relations épiques avec Cécilia, un temps partie, un temps revenu, je t'aime moi non plus. Le scoup humanitaire, puis son effacement, et enfin la rupture. Déja divorcé une premiere fois. Mais malgré ce comportement pas trés catholique, bien que trés cathodique, il est reçu au Vatican nommé comme le veut la tradition " chanoine honoraire " de la basilique Saint-Jean-de-Latran ( fonction que ces prédécesseurs ont négligé ). Lui s'empresse d'aller à Rome, ridiculisant au passage sa Sainteté qu'il fait poireauter, Dieu se le permet, n'hésitant pas le rustre à lui présenter J.L.Bigard le bouffon salace de l'Elysée, histoire de rigoler un peu. On aurait au Vatican souhaité plus de discrétion, là encore c'est le penchant cathodique de notre Président qui l'a emporté. 

Mais qu'importe l'intrépide Président s'est vite rattrapé, exaltant dans son sermon les " racines chrétiennes de la France " fustigeant " la frénésie de consommation " affirmant que la République " a besoin de catholiques convaincus qui ne craignent pas d'affirmer leurs convictions " pronant une " laïcité positive " ( voilà que ça le reprend, aprés la discrimination positive.) " Jamais un chef d'Etat n'avait si vigoureusement défendu l'héritage catholique de son pays " s'est extasié " La Croix " ( 21/12 ) . Il a fait mieux que Pétain. Presque à en géner ses auditeurs !. La curie n'en demandait pas tant. C'est l'homme de tous les excès. Il en a oublié la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Les laïques vont s'arracher les cheveux. Mais Rome vaut bien une messe !undefined

Sitôt  les cérémonies du Vatican,terminées c'est la fuite en Egypte !. Là changement de décor. L'atmosphère est pharaonique. Tenant sa dulcinée par la main, Carla vue est imprenable sur les bords du Nil. Dans un palace avec suite, tout est ,luxe, or. Pour le Président c'est vrai, il n'a pas oublié, cette nuit  où la fonction crée l'orgasme !. 
Au prochain épisode, pour les voeux , Pieux !


B . S .
Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans Humour
commenter cet article
21 décembre 2007 5 21 /12 /décembre /2007 14:36

undefined
Aujourd'hui nous sommes confrontés à cette déraison, qui veut que l'on ordonne de tuer au nom de Dieu. Cela c'est hélas vérifié par le passé et l'on croyait ces temps révolus. Alors que les religions n'auraient elles jamai servi  au rapprochement et à la réconciliation des hommes ? Il semble que la mondialisation provoque un peu partout, un repli identitaire autour en particulier de fausses doctrines religieuses, avec tous les risques et les excés que cela comporte.
Un grand philosophe du XVIIe siècle : Claude-Adrien Helvétius ( 1715-1771 ) ami de Voltaire, traitait de l'intolérance religieuse, dans le texte suivant, d'une grande actualité.


undefined   " Cette espèce d'intlérance est la plus dangereuse; l'amour du pouvoir en est le motif, et la religion le prétexte. Que punit-on dans l'hérétique ou l'impie ? l'homme assez audacieux pour penser d'aprés lui, pour croire plus à la raison qu'à celle des prêtres, et pour se déclarer leur égal. Ce prétendu vengeur du ciel ne l'est que de son orgueil humilié........................................
Se peut-il que des hommes couverts des haillons de la pénitence et du masque de la charité, aient en tous temps été les plus atroces ? Quoi ! le jour de la tolérance ne luit point encore ? Qoi ! des gens honnêtes se haïssent et se persécutent sans honte pour des disputes de mots, souvent pour le choix des erreurs, et parce qu'ils portent les noms divers de luthériens, de calvinistes, des catholiques, de mahométants, etc....
Faut-il qu'éternellement condamnée à la stupidité, chaque secte approuve en elle ce qu'elle déteste chez les autres ?
Qu'on se rappelle quelque fois la parabole ingénieuse d'un peintre célèbre. Transporté dit-il, en rêve aux portes du paradis, le premier objet qui frappe mes yeux, est un vieillard vénérable : à ses clefs, à sa tête chauve, à sa longue barbe, je reconnais St Pierre. L'Apôtre se tient sur le seuil des portes célestes. Une foule de gens s'avancent vers lui; le premier qui se présente est un papiste : " j'ai , lui dit-il, toute ma vie été dévot, et cependant assez honnête homme : Entre donc répond St Pierre et place-toi au banc des catholiques : vient aprés un réformé; il lui présente la même requête; il en reçoit la même réponse : Place toi dit le Saint parmi les réformés. Arrivent ensuite  des marchands de Smyrne, de Bagdad, de Bassora , etc...Ils étaient Musulmans, avaient toujours été vertueux, et ST Pierre leur fit prendre place parmis les Musulmans. Enfin vient un incrédule. Quelle est ta secte, demande l'Apôtre : D'aucune, Monseigneur; j'ai cependant toujours été honnête ! Tu peux entrer; mais où te mettre ? choisis toi-même ! assieds toi prés de ceux qui te paraissent les plus raisonnables.
Plût au ciel qu'éclairé par cette , parabole, on ne prétendit plus commander aux opinions des autres ! Dieu veut que la vérité soit la connaissance de l'examen.........................

Qu'est-ce que la vérité ? Vous l'ignorez, et vous persécutez celui qui, dites-vous ne la connaît pas, et vous avez canonisé les dragonades des Cévenols; et vous avez élevé à la dignité de Saint, un Dominique, un barbare qui fonda le tribunal de l'inquisition, et massacra les Albigeois, et vous Charles IX, vou faisiez aux catholiques un devoir du meurtre des réformés; et dans ce siecle enfin si éclairé, il eest des monstres qui traitent la tolérance de crime et d'indifférence  pour la religion, et qui voudraient revoir encore ce jour de sang et de massacre, ce jour affreux de St Barthélémi, où l'orgueil sacerdotal se promenait dans les rues, et commandait la mort des Français. Tel le Sultan suivi du bourreau, parcourt les rues de Constantinople, demandant le sang du chrétien qui porte la culotte rouge.

O religions, ( je parle ici des fausses ) si vous n'étiez que ridicules, l'homme d'esprit ne relèverait point vos absurdités ! S'il s'en fait un devoir, c'est que ces absurdités dans les hommes armés du glaive de l'intolérance, sont un des plus cruels fléaux de l'humanité. "

               Et pendant que se tient cette réception ridicule au Vatican à laquelle se complaît M. Sarkozy, reçu " chanoine d'honneur ", en compagnie de J. L Bigard ambassadeur de la culture Française !
Des dominicains, comme le père Henri Burin des Roziers, sont menacés de mort, parce qu'ils défendent " les paysans sans terre " en Amazonie, contre les grands propritaires terriens ( surement bons chrétiens ! ). Mais qui en a cure au Vatican ? C'est un autre monde.

B.Sundefined

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans RELIGION
commenter cet article
18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 16:25

undefined



Bientôt Noël. Le gouvernement compte la dessus pour relancer la consommation. Allez !, braves  gens, allez  !manants consommez, il autorise l'ouverture des magasins le dimanche et si cela ne suffit pas il envisage des nocturnes, faite ripaille, lâchez vous. Fêtez votre premier Noël en Sarkozie. Sachez que le Président nous aime, qu'il est trés attentif à chacun d'entre nous.
Une information trés importante à la télé, pour améliorer le pouvoir d'achat. Sur les marchés par exemple, attendre la fin du marché et ce précipiter sur les derniers produits que les commerçants bradent pour ne pas avoir à les remballer. Vous bénéficiez ainsi de réductions de prix sur les derniers invendus. C'est astucieux non ? Il fallait y penser.

Car pour l'instant, pas   d'augmentations de salaire , pas de revalorisation du smic, pas de coup de pouce sur les retraites. Par contre augmentation du prix du gaz de lélectricité, de l'essence des produits alimentaires et même des rarifs d'autoroutes depuis le 1er décembre etc, etc............

Les médias sont plus préoccupés en ce moment par le "Monde enchanté " de Walt Disney. Un évènement majeur, inoubliable pour notre société, peu importe le pouvoir d'achat, l'hébergement des sans-abris, la misère du monde. " Deux mois après son divorce, Nicolas Sarkozy a renu publique sa relation avec Carla Bruni ancien top modèle devenue chanteuse. Le couple s'est affiché devant les photographes le week-end dernier à Disneyland Paris " disait David Pujadas lundi soir sur France 2 . Le plaisir solitaire ça va un temps !
Et tous les journaux à sensation, torche-culs de l'info people, vont s'empresser de publier la nouvelle. D'autand que Zarko à Disneyland, dans l'inconscient des français ça fait peuple. Il a tout à gagner à la publication de ces images.
Sachez qu'il va voir le pape Benoit XVI jeudi, peut-être pour solliciter une confession et une absolution ! Et qu'il passera les fêtes de Noël et du Jour de l'an, en famille, en Haute-Egypte, à peu de frais, compte tenu de son pouvoir d'achat. 
Aprés ça il ne lui restera plus, comme l'écrivait J. Prévert Qu'à passer :
                                                     Chez un tailleur de pierre
                                                     où je l'ai rencontré
                                                     il faisait prendre ses mesures
                                                     pour la postérité.

Joyeuses fêtes tout de même !!!

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


undefined
UNE DERNIERE INFO.

DU " Canard enchaîné " mecredi 19/12

Le ministère du Travail vient de nommer (" journal officiel du 2 décembre " ) le docteur Claude Raffaelli membre dirigeant du Fonds de cessation anticipée d'activité des travailleurs de l'amiante. Un fonds fort influent permettant aux travailleurs exposés plusieurs années à l'amiante de profiter à l'avance d'une retraite à taux plein.
Bonne nouvelle pour tous les amiantés des entreprises Ferodo et Valeo non ?

 

B.S.

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans SOCIETE
commenter cet article
15 décembre 2007 6 15 /12 /décembre /2007 17:07

BocageSocialiste-copie-1.jpg
Suite...............

L'emploi toujours au coeur des débats au conseil municipal du 7 juillet 78.

Cette fois, la nouvelle municipalité n'a pas attendu les réactions de la gauche et des syndicats pour prendre position. Avant de donner la parole, en fin de réunion à un porte-parole des sections syndicales C.F.D.T. et C.G.T. des tissages, Mme Louaintier a en effet tenu à manifester en début de séance, la volonté de la municipalité de s'engager dans la sauvegarde de l'emploi. Mme le maire " se dit consciente des problèmes de l'emploi sur Flers et les environs. Elle annonce pour le lendemain une prise de contact avec M. Vander Gucht, conseiller général, et la semaine prochaine avec M. Bassot député, ainsi qu'avec les autorités préfectorales, afin d'étudier les possibilités d'implantation d'usines, autre que le textile. "
Les syndicats affirment " que les différentes municipalités n'ont rien fait depuis 1974 pour savegarder l'emploi sur Flers. Elles ont accepté les fermetures de Larcher, La Planchette, les A.F.C., Dupont-Rouillet, Huet et bientôt des Tissages de Flers ." Le débat prend fin dans la confusion. Puis les autres questions sont abordées.

En juillet a lieu une rencontre entre M. Bassot, Mme Louaintier, les représentants de la Chambre de Commerce et les syndicats, dans le cadre du Comité d'etudes et de réflexion pour le développement du Bocage ( C.E.R.A.B. ) dont le Président est M. Hubert Bassot. A l'unanimité les participants décident :
1_ Refuser toute fermeture d'entreprise et les licentiements annoncés aux Filarures et tissages de Flers et à la mine de Saint-Clair-de-Halouze.
2_ Mettre en place un dispositif nécessaire pour aider les entreprises à se développer.
3_ Considérant le Bocage flérien comme zone sinistrée, la mise en plac de moyens nécessaires pour aboutir à la création d'emplois par la création de nouvelles entreprises.

Mais que penser de toutes ces décisions ? Gagner du temps ? faire patienter ? Tergiverser ? N'est-il pas déjà trop tard ? M. Bassot est dans l'Orne depuis 1973 qu'a-t-il fait ?

INTERVENTION DE LA POLICE AU CONSEIL MUNICIPAL.

Sous les lambris de la salle du conseil allait se jouer une tragi-comédie, que de mémoire de flérien on n'avait encore jamais vu. 
Le public était venu en force ce jeudi 30 novembre; d'autant qu'à 16 heures 30 les travailleurs de l'usine de textile de La Blanchardiere, licenciés, aprés avoir brûlé leurs lettres de licenciement sur la place publique, étaient invités par les leaders syndicaux à assister à la réunion du Conseil. Mme Louaintier interpellé par M. Lambert sur l'emploi en début de séance ne répond pas et aborde l'ordre du jour. Pour protester les élus de gauche quittent leur siege et se mêlent au public. A 21 h alors qu'on abordait la neuvième question de l'ordre du jour, les cris de démission couvraient la voix du maire, le courant était coupé quelques instants. Il n'en fallait pas plus, pour que Mme Louaintier alerte par téléphone la police. Entrés dans la salle du conseil sans avertissement, ni sommation les inspecteurs et les agents expulsent les leaders syndicaux sans ménagement. Frappés et jetés au sol, certains la tête en sang, devant un public indigné. Les conseillers de la majorité, dont aucun n'était intervenu pour faire cesser cette brutalité policiere, continuaient à délibérer à une cadence record. Vers 22 heures  la séance était levée et Mme Louaintier devait sortir sous la protection de la police et les huées du public.
 Ces évènements ont suscité beaucoup de réactions et l'indignation dans la population et les élus de Gauche. Comme je l'écris dans un communiqué de presse " Le maire et la municipalité ont perdu tout crédit. "
Un meeting pour l'emploi et contre la répression se déroule place du marché, 300 personnes sont rassemblées, à l'appel des syndicats C.F.D.T., C.G.T. et F.E.N.. Les conseillers de gauche sont présents. Les interventions l'une de M. Poinsignon pour la C.F.D.T. l'autre de M. Eménégger pour la C.G.T. portent sur la défense de l'emploi et la condamnation de la répression.

UN DEBAT SUR L'EMPLOI.

" Nous avons pris l'initiative, écrit Mme Louaintier à la C.F.D.T. et à la C.G.T., de susciter dans un climat de confiance retouvée et d'estime réciproque une réunion-débat sur le douloureux problèmede l'emploi "
Cela me rappelle qu'en octobre 77 j'avais fait une démarche dans ce sens auprés de M. Halbout. Enfin, mieux vaut tard que jamais.
Mais les syndicats ont posé un préalable, la levée des poursuites engagées par le maire contre certains de leurs militants, lors du conseil municipal du 30 novembre  Pour le maire il n'en est pas question. Le climat de confiance, à la veille de ce débat est loin d'être renoué. 
Finalement le débat sur l'emploi aura bien lieu le mardi 19 décembre à 18 h 30 à la salle omnisports du Champs de foire ( lieu prédestiné pour un tel débat ! ). 
Les personnes suivantes sont invitées : Le député de l'Orne Hubert Bassot, M. Vander Gucht conseiller général du canton, le sous-préfet d'Argentan, l'ensemble du Conseil municipal de Flers puis les institutitutions, la Chambre de Commerce et d'Industrie, le CID-UNATI, l'entreprise DMC, les syndicats, l'inspection du travail et l'A.N.P.E. .
De tous ces invités beaucoup d'absents et non des moindres à commencer par le député H. Bassot; celui qui déclarait à Briouze en février 78, devant 1500 personnes : " L'emploi en milieu rural est mon dossier prioritaire.....pour redonner ce nouveau souffle à l'activité économique il faut s'associer aux élus d'abord, mais aussi aux chambres de Commerce, patronat, syndicats....", puis la Chambre de Commerce, D.M.C et le Sous-préfet.
Ce fut une déception pour les 400 personnes  présentent ce soir là, dont un certain nombre directement touché par les licentiements. Hélas ! rien de significatif pour leur redonner espoir.

Dans cette même période, ce jeudi 14 décembre, la cage de l'ascenseur a plongé dans les entailles de la mine de St-Clair-de-Halouze, emportant pour la dernière fois sa poignée de " gueules rouges ". Dernière descente, dernière remontée. Emotion extrême. Cette mine ouverte en 1905 aura vécue 73 ans.

Le journal " Le Monde "du 27 décembre 1978 publiait un article sur 3 colonnes, consacré à la BasseNormandie  qui titrait : FLERS A LA DERIVE DANS LE BOCAGE : Agriculteurs, sidérurgistes, tisserands même naufrage.
Dans Ouest-France on pouvait lire le commentaire suivant : Flers, malade du textile. 1830 : 40.000 tisserands, 1980 : 1000 peut-être.....

.......C'est sous la municipalité de Mme Louaintier que fut transférée la bibliothèque dans l'ancien lycée de Flers. Rénovation parfaitement réussie.

ELECTIONS CANTONALES.

M. Vander Gucht était le seul candidat de la majorité lors de son élection en 1973 face au candidat socialiste . Philippe Baratte. Cette fois la droite part en force et divisée, avec quatre candidats : Deux indépendants, Vander Gucht, pas encore dégoûté, sous l'étiquette " Assurer la continuité " et Yves Sauvegrain " Pour un véritable Animation ", (amusons-nous !.)  Un R.P.R. Robert Luneau " Redonner la vie autour de Flers "  Pierre Gallet, médecin U.D.F. dont le programme en dit long " Soutenir Hubert Bassot ". A gauche la section de Fers présente Michel  Lambert et le P.C. Michel Garnier.
Les résultats du premier tour ne donnaient pas l'avantage à la gauche qui n'obtenait que 37,5% des suffrages. Restaient en lice pour le 2iè tour, M. Vander Gucht et Michel Lambert. A la surprise générale, c'est le Socialiste qui est élu avec plus de 2000 voix d'avance sur le challenger, 56,66% des suffrages. C'était la joie, la fête au " Champ de Foire " où étaient  proclamés les résultats, sous le regard déconfit de la droite. Pour la première fois un conseiller général socialiste était élu.

C'est aussi la victoire d'un autre socialiste à Alençon, Pierre Mauger, maire d'Alençon; d'un communiste, Roger Jouadé à Argentan; d'un radical de gauche, Pierre  Lelandais à Exmes.
Sur le plan national aussi on constate un net progrès de la Gauche.Papa-couv-copie-1.jpg

B . S .
                                                                         A SUIVRE.............
Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans HISTOIRE
commenter cet article
12 décembre 2007 3 12 /12 /décembre /2007 18:39
Baniere-grise----Edito-Brdw.jpg

Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent, écrivait V.Hugo dans un poème, écrit le 31/12/1848. Un pamphlet dirigé contre les timorés, ceux qui ne pensent pas, ceux qui se disent pas concernés par la chose publique. Allez-vous rester longtemps ainsi les bras croisés, muets face à un pouvoir politique qui désinforme avec la complicité des médias, qui triche, qui ment, qui manipule, qui réforme unilatéralement .?

Michel Onfray a fait une Excellente chronique " La Pornocratie Sarkozienne " moi je plancherai plutôt à mon niveau sur " La Ploutocratie Zarkozienne ".
" Il n'y a que les pauvres que l'on puisse dépouiller " ( Jean Cassou ) Il semble que Zarko ait fait sienne cette pensée. Il s'est entouré d'une oligarchie financière qui barbote dans une opulence outranciere et qui en veut toujours plus. Dix PDG français figurent dans le " top 20 " des PDG européens les mieux payés ( Magazine Fortune de juillet 2007 ). Prés de 326 millions d'euros de dividendes en 2006 pour B . Arnaud ( l'ami de Sarko ) le mieux servi d'entre tous. Une comparaison : le dividende servi à B.Arnaud ( hors salaire, hors stock-options ) pour la seule année 2006 correspond donc à 27.000 ans de travail d'un simcard. ( Info Marianne du 1au 7/12/2007 ) et rassurez-vous, il n'est pas le seul. Si, encore cela était du à l'investissement, à la création, à l'innovation, à l'industrialisation du pays mais cet enrichissement est le fruit de spéculations (voir l'affaire EADS).

Pendant ce temps Sarko obéissant à sa logique et à celle de ses féaux, sous le fallacieux prétexte de modernisation s'en prend aux:
- Retraites.
- A la santé ( franchise médicale ) et bientôt aux maladies de longues durées ALD )
- Au code du travail, trituré par les sénateurs, pouvant aller jusqu'à la suppression des conseils de prud'hommes.
- Au système éducatif ( Privatisation )
- A la justice.
- A la fonctionnarisation de l'Etat.
- Au temps de travail. ( Alors que les plus de 50 ans souhaitent une retraite rapide ( 57,3% des français ) etc....

Avant,  de Gaulle avait ses affidés ( les godillots du Général ) Zarko a ses " basquets " zélateurs modernes qui applaudissent même avant qu'il ne parle, qui sont toujours aux ordres.Comme le sont les " Amazones " de Kadhafi.

Et pourtant c'est un homme ordinaire Imaginez-le dans les toilettes à l'Elysée, en train de déféquer le cul sur la siège des wc, ses pantalons en tire-bouchon sur ses chaussures vernies, le slip sur les cuisses, il est l'égal du SDF ou du sans papier expulsé de France, il est l'égal de chacun d'entre nous et cela voyez-vous ça l'emmerde !!! et ce besoin il ne peut le réformer. !

Ah ! vivement une nouvelle nuit du 4 Août !


B.S.

Papa-couv-copie-1.jpg



Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans Actualité
commenter cet article
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 17:17

BocageSocialiste-copie-1.jpg
Suite......

C'est sans compter sur la personnalité de Hubert Bassot qui pendant des mois a " travaillé " la circonscription à son profit. Habile manipulateur, jouant de la confiance du président de la République, dont il se dit se dit l'un des proches collaborateurs, il bénéficie de moyens et de fonds dont il est impossible de connaître la provenance. Il cour-circuite dans  les ministères les élus traditionnels. Il compte de nombreux thuriféraires parmi les petites gens qui font la queue à ses permanences d'Argentan et de Flers.
Quant au docteur Noal, député sortant, gaulliste, il est à l'opposé des convictions d'Hubert Bassot. Il suffit pour s'en convaincre de lire sa profession de foi : "  Nous restons fidèkes à nos institutions de la Vie République, qui d'abord, a libéré les Français de la servitude fasciste ou nazie, puis des guerres coloniales où certains insensés de l'O.A.S. voulaient contitnuer de faire tuer vos enfants sinon vos maris....." Allusion à M. Bassot. Dés lors, toute la campagne essentiellement du R.P.R va consister à stigmaatiser le candidat U.D.F. pour son passé au sein de l'extrême droite et son engagement dans l'O.A.S. et de rappeler, l'affaire de la disparition du trésorier de l'O.A.S. dans laquelle M. Bassot serait impliqué. Nous relayons ces informations dans " Bocage Socialiste ".
Au premier tour M. Bassot arrive en tête avec 29,98% devant M. Noal 28,32% et P. Pavis notre candidat 22,23% . M. Bassot sera au second tour le candidat unique de la majorité présidentielle. Le Dr Noal se retire et refuse le désistement en faveur de M. Basot, tellement les relations entre les deux hommes sont inamicales. Mais le président du R.P.R. Jacques Chirac fait parvenir un télégramme au candidat de l'U.D.F. ainsi rédigé : "Jacques Chirac appelle touts les électrices et les électeurs qui ont voté pour le R.P.R. au premier tour à voter au deuxième tour massivement pour Hubert Bassot, candidat unique de la majorité présidentielle ".

Ainsi les jeux sont faits. Le candidat de l'U.D.F. partira favori et sera élu par 57,15% contre 42,85% au candidat socialiste. La Gauche n'avait jamais fait un aussi bon score dans la région.

LA FIN D'UNE AVENTURE.

La fin d'une aventure, celle de " Bocage Socialiste " Cette aventure qui s'est poursuivie de mai 76 à mars 78 a été un temps fort de ma vie militante. Et je pense à tous ces militants qui y ont été associés.Nous avons publié des centaines d'informations, de nombreux articles sur :
- L'amiante, " Apprenons à vivre avec nos cancers " à l'époque ou l'on niait la pollution que provoquait cette cette découverte qui a fait tant de victimes, qui aujourd'hui encore du mal à se faire reconnaître.
- Les problèmes de santé, l'emploi, l'environnement, le dossier de l'enfance inadaptée, des centres de soins, la vie syndicale, les travailleurs immigrés etc....Tous ces problèmes partant de faits réels, de situations concrètes ont alimenté nos chroniques.
Je pense à Jean Louis Rigal a sa plume acérée, a son humour caustique. A jean-Claude Lange notre prospecteur en publicité, un brin cabotin, mais d'un dévouement extraordinaire. Serge Dupont qui avait mis à disposition les dépendances de sa boulangerie pour stocker les journaux. Serge Raymond pour ses dessins percutants ! Catherine pour son aide précieuse dans la mise en page, et tant d'autres.

Une plainte en diffamation, déposée par Hubert Bassot en mars 78 mettra fin à la publication. Cette plainte concerne le N° 18 de " Bocage Socialiste ", que M. Bassot n'apprécie pas. Nous avons apparemment pas l'heur de lui plaire. Je suis trés surpris de cette plainte surtout venant d'un homme politique au passé sulfureux, ( voir article du Canard Enchaîné du 12/02/17975 ).
Suite à cette plainte, je fais l'objet d'un interrogatoire par la P.J. de rouen et d'une perquisition à mon domicile qui ne donne rien, mais qui sont des moments pas trés agréables. Ce que l'on va appeler l'affaire " Bassot-Marty " va défrayer la chronique pendant plusieurs semaines. Aprés plusieurs reports le procès aura lieu le 25 septembre 1979.

APRES LA TRÊVE ELECTORALE, DURCISSEMENT DE LA SITUATION SOCIALE.

Aux Etablissements Luchaire, à Messei ce sont huit responsables syndicaux C.F.D.T. et C.G.T. qui sont mis à pied par la direction, pour avoir distribué des tracts pendant la campagne électorale, appelant à voter pour l'Union de la Gauche.
Aux A.F.C. ce sont huit membres du Comité d''Entreprise et deux représentants syndicaux qui sont assignés en justice devant le tribunal d'Argentan, le 31 mars à 9 h 30, pour occupation illégale des ateliers, qui dure depuis six mois.
Chez D.M.C. les licenciements touchent 197 personnes au lieu des 224 initialement prévues. Le Comité d'entrprise refuse par 12 voix sur 14 ces licenciements. C'est maintenant à l'inspection du travail de trancher. La situation demeure tendue.
La section de Flers du P.S. dans un communiqué : " Affirme sa réprobation face à la répression visant des militants syndicaux...Aucun démocrate ne peut tolérer qu'il existe dans notre pays dess lieux où les libertés fondamentales soient ainsi bafouées; sinon, la dignité de chacun d'entre nous et la liberté de tous pourraient, un jour, être mises en cause. "

Au Conseil municipal d'avril il est à nouveau question des A.F.C. Le tribunal d'argentan devant statuer le 21 avril sur l'expulsion du personnel des locaux de l'entreprise. M. Chéenne est à nouveau entendu. M. Halbout donne un rapide compte rendu de la réunion de la commission extra-municipale du 21février. Cette réunion n'a rien donné, ayant été boycotté par le patonat et la chambre de commerce...................................

ELECTIONS MUNICIPALES PARTIELLES.

Atmosphère quelque peu tendue à la réunion de mai, du Conseil municipal. L'on venait d'apprendre que le Conseil d'Etat venait d'annuler partiellement les élections municipales de mars 77, suite à la requête de M. Vander Gucht ancien maire. C'est d'autant plus étonnant que le tribunal administratif de Caen avait débouté le plaignant le 24 mai 77. Le Conseil d'Etat décide donc de mon invalidation ainsi que de 11 conseillers de droite dont M. Halbout. Deux conseillers ayant démissionné, le nombre de sièges à pourvoir est de 14.
Il est alos convenu que je conduise la liste d'opposition; liste homogène P.S. ou liste d'Union de la Gauche ?
M. Halbout pour sa part a l'intention de reconduire la liste de la majorité; que va faire M. Vander Gucht ?
Voila une situation imprévue qu'il va falloir assumer et qui va nous réserver quelques surprises.

A la suite d'une de mes interventions au Conseil municipal rapportée par la presse, concernant un arrêté municipal réglementant la circulation , rues Surville et Barrabé, pendant une manifestation cycliste, je suis contacté par un riverain de la rue Surville, M. Orsoni, ingénieur informaticien aux Etablissements Cousin, qui veut en savoir plus sur le fonctionnement du Conseil municipal.
J'allais entraîner Bernard dans la spirale de la politique, un univers qui lui était inconnu et auquel il n'était pas préparé. Sollicité pour participer aux prochaines élections municipales, il accepta sous la dénomination de " Démocrate de progrés " refusant pour l'instant de s'engager plus avant. Ce sera le début d'une indéfectible amitié et par la suite, un engagement à nos côtés dans la vie publique Flérienne.

Les élections municipales partielles auront lieu le 18 juin 1978. Les critiques agressives du P.C. à notre égard ont pour conséquence la décision de la section du P.S. de faire cavalier seul.
Je crois que c'est en terme de rapport de force qu'il faut évaluer la situation. Le P.C. veut un maximum de candidats sur la liste. C'est là qu'achoppent les négociations entre nos deux Partis.
Le premier tour verra donc s'affronter trois listes :

- Une liste de Droite menée par Claude Baziere, chef d'entreprise, conseiller municipal sortant, sur laquelle M. Halbout occupe la cinquième place.

- Une liste " Pour le Renouveau Flérien " présentée par le P. S, dont je prends la tête, composée de sypathisants socialistes, d'un M.R.G. et d'Orsoni, démocrate de progrés. Cette liste a l'agrément de la commission exécutve de la Fédération du P.S..

- Une liste P.C. menée par M. Olivier Lévêque.
.................................................................................................
Le score du 1er tour donne 49,80% pour la Droite et 50,2% pour la Gauche, dont plus de 37% pour la liste P.S. et pas d'élus.
Les négociations vont reprendre avec le P.C. pour une liste d'union de la Gauche. Les discussions seront laborieuses, le comportement des communistes au premier tour est en toile de fond, l'atmosphère est fraternellement tendue. C'est d'ailleurs à la suite d'une de ces rencontres que Michel Lambert, membre de la délégation du P.S., pris à parti par un membre du P.C. adhéra au Parti Socialiste.
Aprés différentes tractations, nous arrivons à un accord.
Le soir du second tour c'est une grande déception. Seul de la liste, Bernard Orsoni est élu. C'est le résultat de dissensions à Gauche, les attaques du P.C. ont nui à la crédibilité de l'union de la gauche. Transfuge du P.C. j'ai fait les frais de l'opération.°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Du coté de la majorité, on savoure la victoire, avec un certain bémol. Si la droite gagne un siège elle perd l'une de ses figures emblématidues en la personne de M. Halbout maire sortant. C'est la deuxième fois en quinze mois que les fériens congédient leur maire.
Le Conseil municipal estainsi composé de : 17 sièges pour la Droite, 10 sièges pour la Gauche.

ELECTION DU MAIRE.

Pour la premiere fois à Flers une femme est élue à la tête de la municipalité. MMe LOUAINTIER maire de FLERS. Adjoints : MM. Le Pavec, Piquet, Mme Guetteville, MM. Fournée, Madelin et Guitter. Mon ami Bernard Orsoni, qui fait sa rentrée au Conseil municipal est délégué aux  conseils d'établissements du lycée, et des

JCM-16112007---Image-1.jpgcollèges Sévigné, Hauts-Vents et du L.E.P par 14 voix contre 13 à Mme Louaintier. Lui qui voulait en savoir plus sur le fonctionnement du Conseil municipal allait être servi. Bon courage Bernard !!! .
A SUIVRE......Papa-couv-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans HISTOIRE
commenter cet article
7 décembre 2007 5 07 /12 /décembre /2007 12:34
Baniere-grise----Edito-Brdw.jpg
MEGALOMANIE : Orgueil excessif, surestimation de sa valeur physique ou intellectuelle, de sa puissance, ambition démesurée. Ce sont les principales définitions qu'en donnent les dictionnaires.

Regardons notre homme, son parcours, sa conquête du pouvoir. Sa longue et tumultueuse cohabitation avec Chirac, je t'aime, moi non plus, ses relations tendues avec Villepin le rival. Sa nomination au ministère de l'intérieur c'était du pain béni, un poste clef lui permettant d'avoir un oeil inquisiteur sur son entourage. Un observatoire important, l'autorisant à contrôler à la fois ses adversaires et l'UMP dont il était devenu Secrétaire Général. Il tissait sa toile avec beaucoup de savoir-faire  de manipulations et de démagogie, faisant le fier à bras dans les balieues pour impressionner l'extrême droite et s'attirer son électorat.

Désigné comme candidat, il a pris ses distances avec Chirac, prétextant la " rupture " avec le passé " lui c'est lui, moi c'est moi " Il a alors puisé en fin stratège dans l'héritage de la Gauche., c'est à croire qu'à Droite il n'y a personne de présentable. S'annexant Jaurès, Blum et pourquoi pas Guy Môquet. Il savait que la Droite lui était acquise, il peut allègrement piocher dans le patrimoine de Gauche. Faire revivre la résistance avec des trémolos dans la voix, vanter le patriotisme, ranimer la flamme des anciens combattants, faire déployer le drapeau tricolore, chanter la Marseillaise dans ses meetings, au nom de la réconciliation et de l'unité nationale. C'était bien joué, au point de destabiliser le camp adverse. Cela servait son ego. Il aurait pu dire: " Je mens, mais mes mensonges deviennent des vérités. " ( A. Malraux )
Il était même question une fois élu de se retirer dans un monastère ! Il a préféré l'air du grand large sur le yacht d'un ami  milliardaire . !

Voici notre homme élu par 53 % des électeurs. Il ouvre un créneau à quelques ectoplasmes de gauche en mal de reconnaissance qui vont faire de la figuration. Le premier ministre, bouffon de la République, n'ose rien entreprendre sans l'aval du Président, qui veut décider de tout en toutes circonstances. La première victime de son zèle sera sa femme Cécilia, qui abandonne le navire. C'est la rupture, cette fois elle se fait à ses dépens. Un premièr échec.

En matière économique, il favorise son clan 15 milliards de cadeaux fiscaux. Sur les problèmes d'émigration, sécurité oblige, il fait voter les tests ADN. Il poursuit sa politique d'expulsions. La " racaille " il faut la maîtriser, c'est son obsession.

Sur le plan européen, il veut aussi se hisser au niveau des grands, hélas ! il lui manque quelques centimètres, qu'à cela ne tienne il flagorne les puissants, hier l'Américain George Bush, aujourd'hui le Russe Poutine et qu'importe leur politique. Il veut être leur égal.

En politique intérieure, dans l'économique et le social, la lutte des classes est un domaine qui lui échappe. Alors il joue le discours inégalitaire, il oppose les français entre eux, dénonçant les petits privilèges. Mais en même temps qu'il s'octroi un confortable salaire, il rogne partout jusque chez les classes moyennes. Il applique cette maxime: " Ce qui est à moi est à moi, ce qui est à vous est négociable. "
Son " bouffon " a commis une ereur, il a reconnu la France en faillitte. Crime de lèse-majesté. Il nie, blessé dans son orgeuil, mais les faits sont têtus. 

Les grèves risquent de s'étendre, le mécontentement de grandir, les conflits de s'amplifier. Il s'apercevra alors qu'il est seul, responsable de cette grogne collective, les groupis qui l'entourent n'assumeront pas.

Agressif envers les faibles, complaisant avec les riches, Sarkozy est un pur produit de la Droite classique.Papa-couv-copie-1.jpgB.S.
Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article
5 décembre 2007 3 05 /12 /décembre /2007 11:37
BocageSocialiste-copie-1.jpg

jean-claude-M.jpg
Les Experts

Il y avait les technocrates, et ils sont toujours là de droite ou de gauche. Sortis tous   la  de la même école L’ E.N.A., formatés à souhait.
Il y a maintenant les Experts, autre catégorie, aussi néfaste. On fait appel à eux pour se projeter dans l’avenir des configurations, face aux évolutions de la société. Voyez comme ils sont  efficaces  ou ridicules ?

Dans le domaine de la santé : Depuis des décennies ils ont mis en place des 
quotas dans les études médicales ; résultat on va manquer de médecins. Sachant 
qu’il faut au minimum sept ans de formation, voyez les dégâts. Il y a quelques 
années ils avaient fait fermé de nombreuses écoles d’infirmières qu’il a fallu rouvrir en 
en catastrophe. Ils n’avaient pas prévu la longévité de la durée de vie et ses conséquences. Ils en étaient restés au seul critère de rentabilité

Autre exemple et là c’est merveilleux, en agriculture : En 1983 l'Europe croule sous des montagnes de poudre de
 lait et de beurre. En 1984 l'Europe impose des quotas pour freiner la production. ( mais ce n'était qu'un pis à lait )
Résultat de 7166 000 vaches en 1983 on est passé à 3,7 millions en 2007. Aujourd'hui pour répondre à la 
pénurie , car la demande est forte, on s'oriente vers un abandon des quotas. Seulement il faut plus de deux ans
pour qu'une vache laitière entre en production. Et le consommateur n'a aucune chance de voir les produits laitiers baisser.

Voyage en Chine.

Un milliard de Chinois et moi, et moi, et moi, chantait Sarkozy. C 'était un beau voyage auquel il avait
convié l'un de ses enfants et sa mère, a quel titre ? mystère. Il y avait aussi une pléthore de chefs 
d'entreprise venus faire leur marché. Mais il s'était juré, contrairement à Chirac, au nom de la rupture le 
parlé vrai. 
Envouté par ce pays il a sacrifié les droits de l'Homme sur l'autel des échanges commerciaux. Il n'allait
pas chinoiser avec la puissance invitante sur des détails.
Je pense aussi que les autorités  chinoises devaient rire jaune en entendant Sarkozy émettre des critiques
sur leur monnaie, lui le Président d'un pays en faillite !
Mm. Rachida Dati a beaucoup appréciée ce voyage débarrassée de sa rivale, Rama Yade, elle succombait
aux nuits de Chine ! nuits câlines ! nuits.......
Elle ne cache pas pour autant ses ambitions, faire marcher le corps judiciaire à la baguette !
Un bémol pour les ouvriers français, de gros risques de délocalisation plane sur les commandes d'Airbus, 
ainsi que sur le nucléaire.

Pouvoir d'Achat.

C'est de la roupie de sansonnet. De l'avis des syndicats le compte n'y est pas. Pas question de toucher au Smig, encore moins à la TVA. Alors des milliards pour les riches, des rustines pour le peuple. Comme 
disait un humoriste célèbre
" Les riches auront à manger, les pauvres auront de l'appétit. "
Le bouffon du roi s'agitte à l'assemblée et comme à son habitude dit n'importe quoi, quand il affirme que:
" Le volume de travail des Français est le plus bas de tous les pays développés. " D'aprés le
rapport du bureau international du travail, Ouest-France du 4/9/2007, " La France fait partie des 5 pays effectuant le plus grand nombre d'heures de travail au monde. En tenant compte de la 
productivité par heure travaillée, elle atteint même la troisième marche du classement et le 
produit national brut par heures travaillées s'est accru de 2,2% entre 1980 et 2006, contre 1,7 % 
aux Etats-Unis " Voila un cinglant démenti
au bouffon menteur F.Fillon.
M. Fillon ferait mieux de s'expliquer, comment à la recherche de recettes pour tenir son budget, il exige
d'EDF une avance de 1 milliard. ? On va finir par penser que la " voyoucratie " est au pouvoir.

Nouvelles Locales.

M.Burel, président du Conseil Général de l'Orne démissionne. Rien de bien surprenant aprés sa pitoyable
prestation sur les infos régionales.On sentait qu'il était déjà ailleurs. Bon vent. L'avenir nous dira s'il n'y a
pas un coup politique en préparation.

M. Yves Goasdoué Maire de Flers n'aime pas M.Busson écologiste de pacotille, moi non plus. Comment 
se fait-il que l'on accorde autant d'importance à cet individu qui ingénieur chimiste chez Valéo ne s'est
jamais inquiété des effets néfastes de l'amiante sur les individus. ? Il préfère s'occuper des hêtres que de l'être. Il me fait penser à C. Allègre qui réfute toujours le lien entre émission de CO2 par l'homme et réchauffement climatique.

Cadeaux de Noël.

M. Sarkozy un rien provocateur a décidé d'offrir à M. Chirac un chien d'arrêt. C'est une surprise.!


B.SPapa-couv-copie-1.jpg






Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article
29 novembre 2007 4 29 /11 /novembre /2007 16:19
BocageSocialiste-copie-1.jpg
Suite

Le 14 octobre 1977 nouvelle  réunion  du conseil municipal. Les salaries des A.F.C. sont toujours  là. Nous obtenons du maire que l'on discute de  leur sort avant avant l'ouverture de la scéance  officielle. M. Chéenne , représentant de l'entreprise,  remercie les élus de Gauche de ses initiatives et l'assemblée de sa compréhension.

" Nous refusons dit-il  d'apparaître aux yeux de la population comme des martyrs, comme des pauvres gens. Nous voulons au contraire, ensemble , être le moteur, à partir  de notre cas, d'idées nouvelles susceptibles de soluttionner des situations comme celle que nous vivons. "

C'est à l'unanimité que le conseil vote l'avance de 1000 F aux 83 salariés des  A.F.C. de Flers.

Le  conseil se montre enfin favorable à l'élargissement de la  commission municipale d'expansion apte à  traiter des problèmes de l'emploi, de lutte contre le chômage, de maintien des entreprises.
A l'occasion de sa prochaine réunion, qui aura lieu, promet M. Halbout " dans les meilleurs délais ", des représentants syndicaux, des cadres, la chambre de commerce, l'U.C.I. seront invités.
Nous avons fini par avoir gain de cause.

Notre mensuel " Bocage Socialiste " a atteint sa vitesse de croisière, malgré l'incrédulité de certains; même au sein du parti le scepticisme était de mise. En mai 77 nous publions le 11è numéro. Cet une performance que nous devons à la volonté, la pugnacité et la conviction de l'ensemble des militants de la section de Flers.

ANNEE 1978.

La Société des Filatures et Tissages de Flers " forme un groupe intégré ce qui lui permet de réaliser toutes les opérations de transformation du cotn et de fibranne sans aucun concours extérieur. Ses ateliers se composent de 3 filatures et 4 tissages et emploi 1,300 personnes. "
M. Maaurice Lelievre, au titre de Président de la Chambre de Commerce de Flers, énumère les autres activités : fonderies, constructions mécaniques, fromageries, abattoirs, industries du bois, laiteries, cidreries, etc....
En 1963  le potetiel industriel de l'Orne laisse espérer un avenir serein à ses habitants. Et pourtant !!!
Qu'en est-il réellement 14 ans aprés ?
Comment a-t-on géré cette capacité d'action, de production, de travail ?
Aprés les A.F.C. dont le sort n'est toujours pas réglé, vient le tour de Tissages de Flers.

GRANDEUR et DECADENCE.

C'est en 1907, au lendemain de la grève des 100 jours ds ouvries du textile, que les deux gandes familles industrielles, les Frémont et les Duhazé, s'allièrent pour fonder la Société Générale des Filatures et Tissages, où D.M.C. allait s'introduire, en 1969 avant de l'absorber en 1971. On s'éloignait alors du capitalisme local. Ce qui allait avoir de  graves conséquences .........................................................................................................
........................................................................................................................

LES LEGISLATIVESJCM-16112007---Image-7.jpg
M. Hubert Bassot est candidat P.R. aux prochaines législatives. En 1973 il s'était présenté en  candidat " sauvage " contre le docteur Noal, qui avait l'investiture U.D.R.; battu il avait regagné la capitale, pour nr réapparaitre que six mois plus tard , à Tinchebray à la veille des élections cantonales. Il n'hésite pas cette fois encore à défier le Docteur Noal, qui a l'investiture de la majorité.
Nous avons ainsi parmi les 9 candidats qui se présentent dans la circonscription Argentan-Flers, deux candidats de la majorité présiddentielle. Pour notre camarade Pierre Pavis la victoire s'annonce difficile. La campagne électorale va être rude Si nous pouvons démontrer le bilan catastrophique de la Droite een matière de développement industriel, d'emplois et de bas salaires; aurons nous suffisamment de pouvoir de conviction auprés des électeurs pour modifier la donne et faire basculer cette 3e circonscription à Gauche ?

A suivre.......

B. SPapa-couv-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans HISTOIRE
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens