Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 13:42

BocageSocialiste-copie-1.jpg

Baniere-grise----Edito-Brdw.jpg

 

 

 

 

 

 

foto-FANCHON-197.jpg               

                     " En politique, on ne flétrit le mensonge d'hier que pour flatter le mensonge d'haujourd'hui "

                                               (Jean Rostand)

 

 

Monsieur Chatel ministre de l’éducation

Veut faire de la « Morale » la promotion

On croît rêver, c’est pourtant la réalité

Mais est-il le mieux placé pour en parler ?

 

J’ai retrouvé un texte dans un livre de morale, à propos de la parole. C’est important la parole, les ministres en sont friands. Celle-ci est de nos jours outrageusement galvaudée. Monsieur Chatel en tant que ministre en sait quelque chose, puisque avec virtuosité il pratique le mensonge sans jamais l’avouer. Il n’est pas le seul dans ce cas, tous les ministres sont soumis à cet exercice.

L ‘irrespect de la parole semble être devenu quelque chose de convenu, on parle de la parole comme des femmes de petite vertu.

Le Président de la République de la parole n'est plus esclave, avec ses coups tordus.

Il serait peut-être plus utile d’instaurer des cours de morale en début de chaque conseil des ministres, par exemple évoquer certain principes comme :

- L’argent ne fait pas le bonheur !

- Mentir est un vilain défaut !

- Ne pas direPinochio n’importe quoi !

- Ne pas profiter de sa situation

- Ne pas abuser de l’Etat

- Respecter les lois etc., etc.

 

Mais voici le texte en question :

 

Qu’une parole soit un acte ; qu’on en soit esclave.

 

« Je regrette que la virtuosité qui consiste à changer de parole, à manquer à ses engagements, à trahir ses amis, puisse se décorer du nom d’habileté, en un temps où l’habileté passe pour une des qualités maîtresse de l’homme. Tout cela a une cause profonde et qu’on ne saurait assez signaler : cette cause, c’est l’avilissement de la parole humaine. Qu’est-ce qu’une parole pour les gens qui passent leurs jours à faire des paroles ? Une chose dont on abuse à ce point perd toute valeur. Comment voulez-vous qu’un bavard mette son âme dans chaque mot qu’il dit ? Il secoue ses paroles comme un arbre ses feuilles mortes, et les oublie aussi vite qu’elles tombent. Nous nous sommes tellement habitués à la vanité des paroles, qu’une chose dite n’est plus sacrée. La parole n’est plus respectée comme une partie de nous-mêmes. Qu’une parole soit un acte, et qu’après l’avoir dite on en soit esclave : voilà qui passe de mode, et cet état de chose est une source de faiblesse. » (C. Wagner 1892/1918)

 

Et je reprends à mon compte ce qu’écrivait un certain Albert Camus en 1937 :

« Chaque fois que j’entends un discours politique ou que je lis ceux qui nous dirigent, je suis effrayé depuis des années de n’entendre rien qui rende un son humain. Ce sont toujours les mêmes mots qui disent les mêmes mensonges. Et que les hommes s’en accommodent, que la colère du peuple n’ait pas encore brisé les fantoches, j’y vois la preuve que les hommes n’accordent aucune importance à leur gouvernement et qu’ils jouent avec toute une partie de leur vie et de leurs intérêts soi-disant vitaux.»

 

 

Paroles et paroles et paroles et paroles

Encore des mots toujours des mots les mêmes mots

Des mots magiques des mots tactiques qui sonnent faux

Dont les ministres se font l’écho.......

 

 

  B.S.                                               PAPADUB.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens