Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 10:30

B.S

Poing leve 2

foto-FANCHON-197.jpg                                        

                                                                                  " EXSISTER C'EST RESISTER "

                                                                        Danielle Mitterrand-copie-1

 

 

 

 

 

NE SOYONS PAS INQUIETS….

 

 

Un magazine américain nous donne le classement annuel des riches sur la planète. Ils sont de plus en plus nombreux Et de plus en plus riches. Alors ne désespérez pas, votre tour viendra ! Patience !

 

Il y a 25 ans il y avait 140 milliardaires. Aujourd’hui, ils sont 1226, avec des fortunes de plus en plus considérables. Ne perdons pas espoir !

Le problème voyez-vous, c’est que le nombre de pauvres augmente en même temps que progresse la richesse. Conclusion : La richesse engendre la pauvreté, c’est fantastique, c’est fabuleux.

Nous en sommes arrivés au système des castes, une caste de riches, de nantis à qui tout est permis et la caste des bannis, les précaires, les sans emplois, les sans abris à qui rien n’est permis.

 

Je pense à Sarkozy déclarant un jour à un de ses amis qu’il décorait de la légion d’honneur : Tu es riche, tu as réussi, tu as une belle maison, peut-être plus tard y parviendrai-je moi-même…Voilà la motivation du Président cette obsession de la richesse pour lui, pas pour le pays. C’est peut-être la raison pour laquelle sitôt élu il s’est augmenté considérablement son salaire pour être à légal des plus grands.

 

Je vous ai fait par de la lettre d’un ancien sidérurgiste de Lorraine et bien voici la déclaration de M. Seillière, ancien président du MEDEF et patron de la holding familiale Wendel propriétaire des haut-fourneaux de Lorraine. “ Le capitalisme sort de la crise plus que jamais ragaillardi. » et les capitalistes aussi !

Les sidérurgistes de Florange apprécieront.

Un aveu de taille : Ceux qui profitent de la crise, ce sont les nantis. Crise ? Mais quelle crise ? N’exagérez rien, nous profiteurs, ne sentons rien !

 

La morale de cette histoire la voici

Le capitalisme l’a très bien compris

Avant il guerroyait, ce temps là est fini

Maintenant une bonne crise suffit

Pour asservir les peuples, faire du profit.

Pas besoin d’être politologue, d’avoir fait l’ENA

Pour comprendre ça.

Le Riche

 

Je détesterai toujours le temps des crises

C’est de ce temps-là que je garde au coeur

Une plaie ouverte !

Et Dame infortune m’étant offerte

Augmentera sans cesse ma douleur…

Je détesterai toujours le temps des crises

Et le souvenir que j’en garde au cœur !

 

B.S.L'homme à la rose

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens