Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 17:02

B.S

Poing leve 2

foto-FANCHON-197.jpg                    

                                                                                 " EXISTER C'EST RESISTER "

                                                                                         Danielle Mitterrand-copie-1

 

 

 

 

 

 

PinocchioUn Sarkozy nouveau est arrivé comme le beaujolais.

Il promet de réaliser prochainement de nouveaux projets.

Jusqu’à présent il n’avait pas eu le temps

S’occuper des Français c’était perdre son temps

Il se comportait comme s’il était élu à vie.

Il semble que les Français de lui n’aient plus envie

S’apprêtant à pousser le Président vers la sortie.

Alors le Président se ressaisit en appelle au peuple, son ami

Il est pour et par le peuple, il est avec lui.

Il va dorénavant s’occuper du chômage, du niveau de vie

Protéger les personnes plutôt que les emplois

Permettre aux salariés d’acquérir de nouveaux droits.

Finalement hanté par la défaite il promet n’importe quoi

Ce qui prouve bien qu’il est aux abois.

En 2007 il nous disait déjà qu’il avait changé

 J’ai changé parce que l’élection présidentielle est une épreuve de vérité Lui qui n’a cessé deNapoléon le petit mentir aux Français

 Lui qui pendant ces cinq ans n’a fait que privilégier

Ses amis influents, ses amis du Fouquet’s.

En 2007 il découvrait la responsabilité morale de la politique

Lui qui a toujours transigé avec la morale en politique

Il est comme ça notre Président, partout il fait semblant

Et quand ça ne marche pas il accuse les gens

Les travailleurs sans emploi c’est leur faute

Leur très grande faute ; c’est ce que pensent les gens de la haute

Qui étaient tous au Fouquet’s où le peuple n’était pas présent

Et où interpellant un des riches participants, décoré évidemment

Nicolas lui déclara « Tu es riche, tu as fait fortune peut-être plus tard

Y parviendrai-je moi-même ! » Voilà à quoi pensait notre snobinard

Adieu Jaurès, Guy Môquet et tout le reste, adieu l’angoisse de l’ouvrier

Quand son usine ferme, élu Président, il ne pensait plus qu’à briller

« Ici dit-il vous êtes ma famille, celle des bons et mauvais jours »

Et le peuple qu’en est-il ? Et bien il attendra son tour !

 

B.S.

L'homme à la rose

 

NB: La nuit du Fouquet's récit  Ariane Chemin et Judih Perrignon [Fayard] 12euros 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens