Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 22:15

B.S

Poing leve 2

foto-FANCHON-197.jpg                             

                                                                           " EXISTER C'EST RESISTER "

                                                                                   Danielle Mitterrand-copie-1

 

 

 

 

               

 

Chers amis internautes,

 

Je vous adresse la lettre reçue d’un ami qui a connu la vie de sidérurgiste et qui est outré par la situation actuelle. C’est un cri du cœur.

Ce courrier il l’adresse à la communauté des sidérurgistes qui ont construit et mis en valeur les sites industriels aujourd’hui en crise.

Message de solidarité témoignage émouvant.

 

La Lorraine a mal !

 

« Florange sera le cauchemar de ce gouvernement ! »

 

Avertissement ou simple cri de rage, la militance ouvrière du bassin sidérurgiste de la vallée de la Fensch en Moselle, ne peut et ne veut renoncer à maintenir les sites de production de ce qui a été, qui est et qui peut le demeurer un haut lieu de production d’acier !

Le journal « Le Monde » dossier n° 187 avril 1991 titrait « La sidérurgie : sortie de crise ? 10 années se sont écoulées depuis ce point d’interrogation !

Après la longue épopée de la dynastie De Wendel succède : Sollac, Usinor-Sacilor-Arcelor- Mittal....Demain qui ? L’ASSEDIC ?

Mon propos se veut modeste ! Je ne suis ni un économiste, ni un spécialiste des mutations possibles ou bien impossibles des sites industriels d’envergure !

Mais en revanche je puis témoigner, des questions qui touchent à la condition humaine !

L’aventure des « capitaines d’industries » est aussi, celle des milliers de bras au service d’une ingéniosité, elle-même au service d’un projet qui ensemble transcende « une œuvre commune ».

 

A 16 ans, sorti pour des raisons non élucidées du centre d’apprentissage de DE Wendel à Hayange, je suis muté à l’atelier d’entretien du Haut Fourneau de Patural !

Suite à une grève (dont parait-il j’avais été le seul à faire) je suis muté au haut fourneau St Jacques, et souvent au sommet : « au gueulard » et avec une barre à mine, j’avais pour mission de décoincer la fermeture du couvercle parfois maintenu dans des apports de minerai pris au piège !

Ceux qui connaissent les émanations des gaz de hauts fourneaux dans les années 1956 comprendront que ma santé d’adolescent en pris un coup. Crises d’asthme, sanatorium d’Abreschvillers…..Puis retour dans les années 1958 dans la vallée de la Fensch.

Embauche dans des entreprises de construction métalliques et de tuyauteries. Je travaillerai sur les sites de Joeuf, de Villerupt, de Micheville ect. Et l’un, dont je suis particulièrement fier, « l’implantation du site de SOLLAC D’EBANGE, et à la réalisation des halls d’accueil des laminoirs ! »

Mon employeur était la Société Générale d’Entreprise SGE ! J’ai donc avec la compétence des géomètres participé à l’implantation de ce qui aujourd’hui est une œuvre humaine qui couta la vie à de nombreux ouvriers, sans parler des accidents de travail invalidants !

Mes compagnons de chantiers, étaient pour les plus anciens des ouvriers aguerris, qui avaient participés à la construction des grands barrages de la Vallée du Rhône et des affluents !

 

Ainsi la Vallée des Espoirs, et Florange seront pour moi comme pour des milliers de Lorrains, de familles italiennes, polonaises, maghrébines et tant d’autres…..une petite patrie dont l’essor économique dépendait d’un collectif à la fois joyeux et sérieux. Travailleurs et exubérants !

Une sorte de conquête de l’Ouest américaine ! Quoique aillant quitté Florange définitivement dans les années 1963, je reste par la mémoire attaché à ce « bourg » qui abrite la tombe de mes parents !

Ainsi à ma manière ; je demeure sinon « lorrain » du moins solidaire et affectivement concerné par tout ce qui touche à la Vallée !

 

Cette lettre exprimant ma solidarité, serait j’en suis certain, signée par des milliers d’hommes et de femmes, pour qui la Vallée des Es poirs, n’est pas et ne sera jamais une aventure comme une autre !

Beaucoup sont désormais de vieilles personnes, d’autres ont rejoint l’éternité et ses mystères, ou non pas ou plus la faculté de savoir ou d’écrire leur ressenti ! Mais je suis convaincu que tous s’associeraient pour signer cet hommage à la Vallée pour ce qu’elle est.

Une histoire collective qui rejoint à sa manière l’universel don de partage et de solidarité avec la génération qui aujourd’hui se bat pour que vive la Vallée des Espoirs.

 

Votre commune de Florange étant le point d’ancrage d’un défi hors norme !

 

Monsieur le Maire de Florange, je vous prie de présenter et de transmettre sous la forme qui conviendra le mieux, ce message de solidarité au nom de tous les travailleurs et employés qui ont construit et mis en valeur, ce patrimoine industriel exceptionnel. Je vous en remercie !

 

Ancien habitant de Florange. Retraité âgé de72 ans.

 

 

[ Vous pouvez donner vos impressions sur mon blog ]

 

L'homme à la rose

B.S.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans ECONOMIE
commenter cet article

commentaires

BLAIS René 22/02/2012 14:41

C'est ce qu'on appelle ou appelait la "conscience ouvriére"

amitiés

Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens