Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 15:58

BocageSocialiste-copie-1.jpg

 

                                                                                    

 Baniere-grise----Edito-Brdw.jpgfoto-FANCHON-197.jpg

 

 

   

 

 

LA GANGRENE !

 

Ils sont terribles ces politiques à se complaire dans l’excès. On dirait même que certains le font exprès. Cela a quelque peu hélas toujours existé !

Chaban-Delmas Président de l’Assemblée Nationale déclarait un jour sur une radio matinale

« Si cela continue, les démocraties seront gouvernées par des maquereaux »

Il ne croyait pas si bien dire et ne pensait pas en solo. Chevènement en disait tout autant, d’une façon publique :

« Bricolage et tripotage sont-il devenus les deux mamelles de la V° République ? »

Mais voici la déclaration la plus prémonitoire avec ce qui se passe aujourd’hui. Elle est de M. Beullac, ancien Ministre du Travail : « Il importe de décoincer les jeunes filles. C’est le rôle du chef d’entreprise d’opérer avec amitié pour provoquer les meilleures insertions »

Ou encore cet ancien sénateur R.I.du Doubs qui déclarait : « Il me parait plus utile d’envoyer les femmes au lit que de les envoyer au travail ». C’était en 1979.

 

Aujourd’hui rien n’a changé, les hommes de pouvoir continuent comme par le passé, la même arrogance, les mêmes préjugés, leur comportement n’a pas varié, ils se sont adaptés aux libéralités de la société.

Argent, pouvoir, tout est affaire de savoir et surtout de savoir faire et les nouveaux riches ne connaissent pas de limites.

Le ton a été donné au départ par notre Président « charognard ». La nuit du Fouquet’s avant d’aller à la Concorde saluer ses électeurs, Nicolas Sarkozy s’est adressé à ses amis, leur a parlé avec son cœur : « Ici vous êtes ma famille, celle des bons et mauvais jours». Parmi ces gens là il y avait les grandes fortunes, ceux qui allaient compter, tout au long de la législature. Des affidés qu’il allait récompenser pour leur posture. Sarkozy c’était, dès ce moment là, la rupture avec les faibles, le respect envers les forts et en tant que chef de famille il tiendrait ses promesses pour les siens.

 

Huit départs de ministres en un an, tous compromis dans des affaires malsaines, des affaires d’argent et Huit ministresde comportement. L’appât du gain, l’intérêt, la duplicité sont les maillons faibles de ce gouvernement et comment pourrait-il en être autrement quand la voyoucratie est au commandement.

 

On a vu s’installer à Deauville le « Grand Huit » ce grand manège de géopolitique, de la communication et de l’illusion. Cela allait être en même temps un festival de sourires et de promesses de millions d’euros de dons.

Sa majesté Sarko dressé sur ses ergots avait un grand sourire au milieu de tous ces hypocrites qui avant de penser aux autres ne pensaient qu’à eux. On avait pour cela mobilisé l’armée de terre, l’aviation et la marine pour leur sécurité. Et tous ces chefs d’Etat n’ont pas eu un mot, pas une déclaration pour nos otages  en Afghanistan otageset en Afrique; c’était peut-être l’occasion d’affirmer leur solidarité. Ils n’y ont même pas pensé, c’était pour eux un détail de l’histoire !!! Ils se sont finalement conduit comme des veaux.

 

 

                        ==============================

 

 

Il fallait respecter la présomption d’innocence pour le concombre Espagnol !

                                      

                                         ==============================================

 

Le TRONEtre ministre, ce n’est pas le pied aurait déclaré M. Georges Tron !

 

 

PAPADUB.jpgB.S. 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Claude Marty - dans POLITIQUE
commenter cet article

commentaires

Babette 02/06/2011 08:26


Le terme est plutôt bien choisi ... en effet.
Ferry a envoyé un autre pavé dans cette mare déjà bien grouillante, ce marigot qui n'en finit plus de rejeter cette boue pestilentielle, bien plus immonde que tout ce que l'on aurait pu soupçonner.


R.Taquin 01/06/2011 22:07


Avant, scier la branche pourrie suffisait....
Comme le dessin le montre, il faut maintenant se séparer du tron(c) !
Salut Jean Claude.


Présentation

  • : Le blog de Jean Claude Marty
  • : Le point de vue de Bocage socialiste sur l'actualité française et internationale. A gauche toute évidemment ! Humaniste, éternellement !
  • Contact

Recherche

Liens